Sport

The Martial Arts Woman : Une lecture pour les pratiquantes d’arts martiaux

Andrea Harkins a mis les pieds dans un dojo pour la première fois lorsqu’elle avait vingt-six ans. La première chose qu’elle s’est dite : « Non, je ne vais jamais y arriver ». Vingt-sept ans plus tard, elle est ceinture noire de Tang Soo Do et elle a monté son propre dojo avec son mari pour enseigner les arts martiaux aux enfants défavorisés du quartier.

Elle raconte l’histoire de sa vie sur son blog The Martial Arts Women et a publié un livre qui rassemble les histoires d’autres femmes pratiquant les arts martiaux. Résultat : The Martial Arts Woman: Motivational Stories of Human Triumph, a été publié en 2016.

L’un des objectifs de ce livre est d’« avoir une voix pour les femmes pratiquant les arts martiaux ». Ce fut chose faite grâce aux essais personnels de dizaines de contributrices, toutes des pratiquantes d’arts martiaux, que ce soit du Karaté, du Taekwondo, de la boxe ou de la Capoeira.

De nombreuses autrices y contribuent en racontant leur histoire, ce qui permet à The Martial Arts Woman d’aborder en profondeur plusieurs thèmes, rassemblés en neuf sections. Tout au long deux cent quatre-vingt-dix-neuf pages, le lecteur découvre les histoires personnelles des différentes pratiquantes d’arts martiaux

  1. État d’esprit
  2. Validation
  3. Féminité
  4. Amour et engagement
  5. La combattante
  6. Entraînement
  7. Courage
  8. Positivité et état d’esprit guerrier
  9. Perspectives

Les pratiquantes d’arts martiaux

Les principes généraux sont vastes et variés. Ce qu’il faut retenir c’est que les femmes qui pratiquent les arts martiaux développent une bonne estime de soi, de la confiance, et un état de préparation qu’elles intègrent à leur vie quotidienne et appliquent dans tous les aspects de leur vie.

Dans le chapitre Validation, Kelina Cowell partage une histoire de son enfance lorsqu’elle a été subi le harcèlement. Le Krav Maga a changé sa vie et l’a sans doute sauvée.

Dans le chapitre Amour et engagement, Sama Bellomo, une pratiquante qui a souffert du syndrome d’Ehlers-Danlos (son corps ne produit pas assez de collagène et elle a donc des problèmes tels que la luxation des articulations, des problèmes de tension artérielle), parle de sa routine avant les cours et comment la pratique des arts martiaux a changé la perception de son corps, sa condition et sa vie.

Dans Quelque chose de plus sur Colleen Davis sous le chapitre Positivité et état d’esprit guerrier, Andrea Harkins mentionne une femme, Colleen Davis, qui utilisait l’état d’esprit des arts martiaux pour combattre le cancer du sein.

Harkins prône l’idée selon laquelle « autant les femmes que les hommes peuvent pratiquer les arts martiaux afin de grandir, d’apprendre, de se développer, et faire de la compétition. Il est vrai que les arts martiaux peuvent aider tout le monde à devenir la meilleure version de soi-même.

Le livre contient plusieurs bons essais, où l’autrice relate ses expériences pour surmonter des obstacles – que ce soit dans le cadre des arts martiaux ou dans la vie – et la façon dont l’état d’esprit des arts martiaux l’a aidée à réussir.

 

Quelques histoires mentionnées dans The Martial Arts Woman

« Je n’ai jamais abandonné », écrit Harkins dans le chapitre Amour et engagement, sous l’intitulé Destinée à mourir. Les médecins lui avaient dit que son bébé allait mourir avant de naitre. « J’ai dit aux médecins que je me tiendrai debout sur la tête tous les jours, si ça pouvait aider. C’était mon état d’esprit. J’étais prête à tout. L’entraînement m’a appris à ne pas écouter la voix qui dit je ne peux pas et de me concentrer toujours sur ce que je peux faire.

Des moments comme celui-ci valent la peine de lire le livre, pour n’importe quel pratiquant d’arts martiaux – homme, femme, – à n’importe quelle étape de leur pratique des arts martiaux, que ce soit en tant que débutant ou maître.

Les histoires racontées dans ce livre sont accessibles, courtes, et peuvent motiver n’importe qui – même quelqu’un qui ne pratique pas les arts martiaux – à travailler dur afin d’acquérir les qualités comme l’observation, l’engagement, la persévérance et la force. Des qualités à reproduire ensuite dans la vie de tous les jours.

 

Article original tiré de The Martial Arts Women.

2 réflexions au sujet de « The Martial Arts Woman : Une lecture pour les pratiquantes d’arts martiaux »

  1. « Je n’ai jamais abandonné », écrit Harkins dans le chapitre Amour et engagement, sous l’intitulé Destinée à mourir. Les médecins lui avaient dit que son bébé allait mourir avant de naitre. « J’ai dit aux médecins que je me tiendrai debout sur la tête tous les jours, si ça pouvait aider.  »

    Très émouvant…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *