Développement personnel

Quand l’amour ne suffit pas

En 1967, John Lennon a écrit une chanson intitulée All You Need is Love. Il a aussi battu ses deux femmes, abandonné un de ses enfants, agressé verbalement son manager juif gay avec des insultes antisémites et homophobes et a demandé à une équipe de tournage de le filmer complètement nu dans son lit pendant toute une journée.

Trente-cinq ans plus tard, Trent Reznor de Nine Inch Nails a écrit une chanson qui s’appelle « L’amour ne suffit pas ». Reznor, malgré le fait qu’il soit devenu célèbre pour ses performances choquantes sur scène et ses vidéos dérangeantes et grotesques, a arrêté les drogues et l’alcool, s’est marié et a eu deux enfants, puis ensuite a annulé ses albums et ses tournées pour rester à la maison et être un bon mari et un bon père.

L’un de ces deux hommes avait une compréhension claire et réaliste de ce qu’est l’amour. L’autre non. L’un d’eux idéalise l’amour et la considère comme étant la solution à ses problèmes. L’autre non. L’un d’eux était probablement un connard narcissique. L’autre non.

Dans notre culture, nous sommes nombreux à idéaliser l’amour. On le considère comme le moyen de guérir tous les problèmes. Nos films montrent l’amour comme étant le but ultime, la solution finale à notre souffrance et nos difficultés. Puisque nous idéalisons l’amour, nous le surestimons. Par conséquent, nos relations en payent le prix.

Lorsque l’on croit que « tout ce dont nous avons besoin c’est d’amour », alors nous aurons tendance à ignorer les valeurs fondamentales comme le respect, l’humilité et l’engagement envers les gens en qui nous tenons. Après tout, si l’amour résout tout, pourquoi s’embêter avec tout le reste – tout ce qui est difficile?

Seulement si, comme Reznor, nous pensons que l’amour n’est pas suffisant, alors nous comprenons que les relations saines requièrent plus que l’émotion ou la passion. Nous comprenons qu’il y a des choses plus importantes dans notre vie que simplement le fait d’être amoureux. Le succès de nos relations dépend de ces valeurs importantes et profondes.

TROIS RÉALITÉS DIFFICILES CONCERNANT L’AMOUR

Le problème avec le fait d’idéaliser l’amour est que nous développons des attentes irréalistes sur ce qu’est l’amour et son impact sur nous. Ces attentes irréalistes ensuite sabotent les relations qui nous tiennent à cœur. Par exemple:

1. L’amour ne veut pas dire que l’on est compatible.

Ce n’est pas parce que l’on tombe amoureux de quelqu’un que cela signifie que cette personne est un bon partenaire sur le long terme. L’amour est un processus émotionnel ; la compatibilité est un processus logique. Les deux ne déteignent pas très bien l’un sur l’autre.

Il est possible de tomber amoureux de quelqu’un qui ne nous traite pas bien, qui nous fait nous sentir mal, qui n’a pas le même respect pour nous que nous avons pour lui/elle, ou qui a une vie tellement dysfonctionnelle qu’il/elle menace de nous faire sombrer avec eux.

Il est possible de tomber amoureux de quelqu’un qui a des ambitions différentes ou des buts dans la vie qui sont contradictoires avec les nôtres, qui a des croyances philosophiques différentes, ou des visions sur le monde en opposition avec notre propre sens de la réalité.

Il est possible de tomber amoureux de quelqu’un qui est mauvais pour nous et notre bonheur.

Ça peut sembler paradoxal, mais c’est vrai.

Lorsque l’on sort avec quelqu’un, on doit non seulement utiliser son cœur, mais aussi sa tête. Apprendre quelles sont ses valeurs, comment il/elle traite les gens et elle-même/lui-même, ses ambitions et son point de vue en général. Car si on tombe amoureux de quelqu’un avec qui l’on n’est pas compatible… eh bien comme l’a dit le moniteur de ski de South Park, vous allez passer un mauvais moment.

 

2. L’amour ne résout pas tous les problèmes relationnels.

Ma première petite amie et moi étions très amoureux. Nous vivions dans des villes différentes, sans argent pour nous voir, nos familles se détestaient et nous passions des semaines entières à nous disputer.

À chaque fois que nous nous disputions, on finissait par se revoir le lendemain, on se pardonnait et on se souvenait quel point nous étions fou l’un de l’autre et que tous ces petits détails étaient insignifiants ; car nous étions tellement amoureux que nous trouverions un moyen pour que ça fonctionne. Notre amour nous donnait l’impression de dépasser nos problématiques, alors que d’un point de vue pragmatique, strictement rien n’avait changé.

Comme vous vous en doutez, aucun de nos problèmes n’a été résolu. Les disputes ont continué. Et empiré. Nous étions tellement égocentriques que nous n’arrivions pas à communiquer proprement. Nous avons passé des heures et des heures au téléphone sans vraiment rien dire. En y repensant, il n’y avait aucun espoir pour que cela dure. Et pourtant ça a duré pendant trois bonnes années !

Après tout, l’amour triomphe de tout, n’est-ce pas ?

La rupture s’est mal passée. La leçon que j’en ai tirée est la suivante : même si l’amour vous donne l’impression que vos problèmes relationnels vont mieux, en réalité ça ne résout strictement rien.

3. L’amour ne vaut pas toujours la peine de se sacrifier.

L’une des caractéristiques fondamentales d’aimer quelqu’un est que l’on est capable de penser à quelqu’un d’autre que soi.

Seulement quels sont ces sacrifices et en valent-ils la peine ?

Dans une relation amoureuse, il est normal pour les deux personnes de faire des compromis sur leurs désirs, leurs besoins, et leur temps pour l’autre personne. C’est normal et sain et cela fait partie des choses qui font qu’une relation fonctionne.

Lorsque l’on en vient à sacrifier son respect, sa dignité, son corps physique, ses ambitions et ses buts dans la vie, uniquement pour être avec quelqu’un, alors ce même amour devient problématique. Une relation amoureuse est sensée venir nous compléter, non pas nuire ou remplacer notre identité. Si on se retrouve dans une situation où on tolère le manque de respect ou un comportement abusif, cela signifie qu’on laisse notre amour nous consumer, et si on ne fait pas attention, on devient l’ombre de soi-même.

LE TEST DE L’AMITIÉ

Un conseil que l’on entend sur les relations amoureuses dit que « votre partenaire et vous devriez être les meilleurs amis ». La plupart des gens voient ce conseil comme quelque chose de positif : il faudrait que je passe du temps avec mon partenaire comme je le fais avec mon meilleur ami ; je devrais communiquer ouvertement avec mon partenaire comme je le fais avec mon meilleur ami ; je devrais m’amuser avec mon partenaire autant que je le fais ave mon meilleur ami.

Mais les gens devraient aussi voir le côté négatif : est-ce que vous tolèreriez le comportement néfaste de votre partenaire comme vous le feriez pour votre meilleur ami ?

Je connais une jeune femme qui venait juste de se marier et était folle de son mari. Même s’il était « entre deux boulots » depuis plus d’un an, il ne montrait aucun intérêt à planifier le mariage et la laissait souvent tomber pour aller surfer avec ses amis. De son côté à elle, ses amis et sa famille avaient quelques réticences sur cette union, mais elle l’a épousé malgré tout.

Une fois que l’effervescence du mariage est retombée, la réalité a repris le dessus. Un an après le mariage, il est toujours « entre deux boulots », c’est le bazar à la maison quand elle est au travail, il se met en colère si elle ne cuisine pas le dîner, et à chaque fois qu’elle se plaint, il lui répond qu’elle est « gâtée » et « arrogante ». Et il continue de la laisser tomber pour aller surfer avec ses amis.

Elle s’est retrouvée dans cette situation car elle a ignoré les trois dures vérités mentionnées plus haut. Elle a idéalisé l’amour. Malgré les signes qu’elle recevait pendant qu’ils étaient ensemble, elle pensait que leur amour voulait dire que leur relation était compatible. Ce n’était pas le cas. Lorsque ses amis et sa famille se sont montrés réticents à l’idée du mariage, elle croyait que leur amour résoudrait tous leurs problèmes. Ça n’a pas été le cas. Et maintenant que tout s’est effondré, elle demande conseil auprès de ses amis pour savoir quels sacrifices supplémentaires elle peut faire pour que la relation fonctionne.

La vérité, c’est que ça ne marche pas.

Pourquoi tolérons-nous un comportement dans notre relation amoureuse que nous ne tolérerions jamais chez nos amis ?

Imaginez que votre meilleur ami vienne habiter avec vous, mette le bazar dans votre maison, refuse de trouver un boulot ou payer le loyer, exige que vous cuisiniez pour lui, et se mette en colère et vous crie dessus à chaque fois que vous vous plaignez. Cette amitié serait terminée plus vite que la carrière d’actrice de Paris Hilton.

Prenons un autre exemple : une femme si jalouse qu’elle exigeait de connaître les mots de passe de tous les comptes de son petit ami et insistait pour l’accompagner lors de ses voyages d’affaires pour s’assurer qu’il n’était pas attiré par d’autres femmes. Cette femme était comme le NSA. Sa vie était pratiquement sous surveillance 24/24 et 7/7 et ça diminuait son estime de soi. Son amour propre était réduit à néant. Elle ne lui faisait jamais confiance. Alors il a cessé de se faire confiance.

Pourtant il reste avec elle. Pourquoi ? Parce qu’il est amoureux.

La seule manière d’apprécier l’amour dans sa vie est de choisir de faire quelque chose de plus important que l’amour.

On peut tomber amoureux de beaucoup de personnes dans une vie ; on peut tomber amoureux de gens qui sont bons pour nous, et de gens qui sont mauvais pour nous. On peut tomber amoureux de manière saine et de manière malsaine. On peut tomber amoureux quand on est jeune, quand on est vieux. L’amour est unique. L’amour n’est pas spécial. L’amour n’est pas rare.

Votre estime de soi est spéciale. Tout comme votre dignité. Votre capacité à faire confiance. Il peut y avoir plusieurs amours au cours d’une vie, mais une fois que l’on perd son estime de soi, notre dignité ou notre capacité à faire confiance, il est très difficile de les retrouver.

L’amour est une expérience formidable. C’est l’une des plus grandes expériences de la vie. Et c’est quelque chose que tout le monde devrait aspirer à vivre.

Comme toute expérience, elle peut être saine ou malsaine. Comme toute expérience, elle ne peut pas nous définir, nous ou notre identité ou notre but dans la vie. Nous ne pouvons pas la laisser nous consumer. Nous ne pouvons pas sacrifier notre identité et notre amour propre au nom de l’amour. Car à partir du moment où nous faisons ça, nous nous perdons nous-mêmes.

Il nous faut plus que de l’amour dans notre vie. L’amour est génial. L’amour est nécessaire. L’amour est beau. Mais l’amour n’est pas suffisant.

Article traduit de l’anglais Love is not Enough de Mark Manson

2 réflexions au sujet de « Quand l’amour ne suffit pas »

  1. Merci à toi d’être passé! 😉 et contente que le sujet te plaise! Comme tu t’en doutes, c’est aussi un article qui résonne beaucoup pour moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *